Piimousse

Aller en bas

Piimousse

Message  Piimousse le Mar 28 Sep - 13:18

La matinée était froide, Septange se terminait et on commençait à le sentir... L'aube était glaciale, et les journées commençaient à s'écourter. Il y avait dans l'air le goût de l'automne, et le temps semblait ralentir, comme engourdit par le froid qui arrivait. Piimousse était sortit de bonne heure ce matin là, après avoir fait le tour des différents magasins de Bonta, elle se promenait aux alentours du village d'Amakna, quand elle décida de rendre visite aux habitués de l'Antre de Ménalt. Peu de temps plus tard, elle pénétrait dans le petit salon où une douce chaleur régnait. Elle laissa alors tomber à terre son sac, et sa coiffe, pour s'asseoir au coin d'une table, lire ou relire le Grimoire. Elle décida alors de se lancer, à fréquenter les lieux régulièrement, elle se devait de se présenter à chacun, à tout aventurier susceptible de passer par ici. Même s'il était fou de penser que quelqu'un pourrait ignorer qui elle était.
D'un geste, elle sortit alors de son sac sa belle plume, et un pot d'encre teintée.

Bien l'bonjour à tous,

Un beau parchemin ce matin, pour écrire quelques mots à mon sujet.
Il n'est pas facile de résumer une vie, surtout la mienne. Ne rien oublier d'important, sans se perdre dans des détails insignifiants. Je n'aime pas me perdre en discours inutile.

Piimousse, donc. S'moi... Je suis née Bontarienne, et je resterais fidèle à ma Cité jusqu'à la fin des temps. Bien que cela n'est pas toujours été le cas à vrai dire. Mais chaque chose en son temps.
Mes parents. Les plus grands confiseurs de toutes les contrées de Ménalt, appartenant au cercle de la famille d'Allister, renommés jusqu'au fond des terres d'Otomaï, ou de Pandala. Personne n'ignore encore leur réputation, et chacun se délecte régulièrement de leurs inventions. Les plus riches parmi les notables de Bonta, je suis née dans une grande demeure du quartier des bijoutiers. Choyée, et adulée toute mon enfance, j'ai grandit dans le luxe, le bonheur, et l'innocence.
Il est bien loin ce temps là, je ne suis plus une enfant. La seule chose qu'il me reste de cette époque est le titre de Princesse que je conserverais malgré tout, et jusqu'au bout. Et le culte à la Déesse Féca. J'ai suivit les cours au temple par un choix de mes parents, mais l'admiration et l'amour que je lui voue ne sera jamais altéré.
J'ai finit par m'éloigner de la vie de château. Il y avait tant de principes que je ne partageais pas avec mes parents. Alors je suis partie, sans jamais m'éloigner... Mon petit frère était là, et il était tout. Chama-Low.

Mariée trop jeune, et trop vite. Outygras, qui devint aXao. Par amour, je rejoins sa guilde. A force de travail, mais surtout de dévouement, j'en devins l'une des meneuse. Longtemps, j'ai travaillé pour rendre la vie de guilde meilleure, pour faire plaisir sans compter à chacun des membres de cette famille. La mienne, mais à trop donner on s'y perd. Je partais en claquant la porte si fort, que je ne pus jamais y retourner. Et pourtant, mon coeur y restera toujours attachée quelque part, il y a des liens qui jamais ne se brisent.
Mais pourtant, c'est meurtrie que je décidais avec quelques amis de créer une nouvelle guilde. La mienne, et la nôtre, qui nous ressemblerait. Vodka Blue, pour toujours.
Ma fille, Piimi. Petite princesse perdue, que j'ai appris à aimer, et éduquer. Rien n'est facile, on l'appelait ainsi car elle me ressemblait tant par sa manière d'être. Elle est devenue mon trésor, ma petite fille.

Par ailleurs, je travaillais alors sur un projet. Un clan de mercenaire, les Allieurs. Je l'ai vu se créer, et grandir. Au début Légende, puis devenue Seigneur Allieur. J'aimais y travailler toujours, les réunions, les entretiens, et les animations surtout. Se rendre utile pour la communauté, se faire connaître sur les terres de Ménalt. Bien que le mercenariat en lui même, ne m'intéressait pas. Je prenais rarement des contrats, je n'aimais pas monnayer mes services, je n'ai jamais pu m'habituer à ce principe. Trop généreuse paraît-il. Mais je m'amusais, et rencontrais tellement de gens intéressants, ou pas d'ailleurs, et surtout c'est là que je rencontrais mon mari : Theodel.
Mais j'ai finit par partir aussi. Trop de travail, trop d'investissement, et surtout trop de problèmes. Je n'avais plus de temps à consacrer à ma guilde, et ma famille. Mais quel manque... c'est un monde à part, des personnes à part. Il est loin ce temps, mais le manque est toujours présent. Alors il faut fréquenter à nouveau les derniers salons où l'on cause. Où l'on se tape dessus. J'ai su m'y faire une place je pense.

Qu'en est-il à présent, le temps passé ne reviendra plus.
J'ai prêté à nouveau serment à Amayiro, après avoir quitter les Ordres pour les Mercenaires. J'aime ma Cité... fidèle, j'aime à défendre les territoires. Repousser toujours les attaques brakmariennes. Mais jamais je ne participerais au commerce de la famille Sacre, je suis au service d'Amayiro uniquement. Et je me tiens loin de ce système qui assombrit l'image de l'armée Bontarienne.
Toujours unique meneuse de ma guilde... Il y a des choses qui ne changeront pas. J'aime marcher dans les rues de Sufokia, ou prendre le soleil allonger dans les champs de Ingalsses, j'aime passer des heures à lire dans les tavernes, ou dans quelques salons de guilde.

Une vie résumée en quelques lignes, on en apprend pas beaucoup au final.
Que dire sur moi ? Je suis renommée pour ma beauté, incontestable. Mais aussi pour mon caractère. Pour avoir tenue tête à bon nombre de personnes, j'ai apprit à mes dépens ce qu'était qu'être connue. Je ne l'ai jamais voulue, j'aime la discrétion. Et pourtant, j'en suis loin à présent. On me dit prétentieuse, je suis surement que trop réaliste. Qui sait ? J'ai bon nombre de prétendant, mais encore plus d'amis. Bon nombre de personnes qui me détestent également, sans même savoir pourquoi. C'est ainsi.
Parler de soi, je n'aime pas tellement. Qu'importe les apparences. Il se dit beaucoup de choses à mon sujet, beaucoup de mensonges, et quelques vérités. Le tout est d'arriver à faire la part des choses, ou juste apprendre à me connaître.

Piimousse,


Elle posa sa plume, et soupira doucement. Relisant son texte, elle haussa les épaules. Rien ne lui paraissait bien quand elle écrivait.


Tant pis, ça restera ainsi, pensa-t-elle. Elle plaça délicatement la feuille parmi les pages du Grimoire, et le referma. Il était temps qu'elle rentre chez elle. Le temps avait filé, et la journée était maintenant bien entamée. Mais de toute façon, personne ne l'attendait. Elle réajusta sa coiffe correctement sur sa tête, donna une tape pour faire gonfler son voile. L'apparence était parfaite, elle repartait sur les chemins.

_________________
Piimousse, princesse de la Vodka Blue.
avatar
Piimousse
Conseiller

Messages : 14
Age : 30
Localisation : Chateau d'Amakna

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Piimousse

Message  Hibika le Mar 28 Sep - 21:03

Hibika comme chaque soir, après une dure journée de labeur rentra dans l'Antre, dans le grimoire, il aperçu une écriture magnifique, après une longue lecture il décida de répondre.

Princesse Piimousse, j'ai savouré chacune de vos paroles. Et même si je connaissais déjà votre histoire c'est une grande joie pour moi de la relire encore et encore, elle n'a certes rien de magique, mais je la trouve néanmoins envoutante...

_________________
avatar
Hibika
Fondateur

Messages : 250
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Piimousse

Message  Mamy-Litaire le Dim 3 Oct - 23:45

Mamy' fit parvenir ce petit mot destiné à sa majesté Piimousse:


Quelle honte ! Pas un mot sur moi ....
Blague apart, nostalgie quand tu nous tiens ....
avatar
Mamy-Litaire
Animatrice

Messages : 36
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Piimousse

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum